Aller au contenu

Comment choisir ses jumelles de randonnée ?

Comment choisir ses jumelles de randonnée ?

Pour tous les amoureux de la nature, la randonnée se présente comme l’activité idéale. Pour encore mieux l’apprécier, rien de tels que des jumelles de randonnée. Mais les modèles présents sur le marché sont nombreux et le choix peut donc vite s’avérer complexe. Comment choisir ses jumelles de randonnée ? C’est le sujet de notre guide à découvrir dès maintenant !

Le choix des jumelles de randonnée en fonction de votre utilisation

Bien sûr, avant de vous pencher sur des facteurs d’ordre technique, une réflexion au préalable sur votre utilisation s’avère nécessaire. En effet, selon l’usage de vos jumelles de randonnée, vos critères de priorité seront différents.

Nos jumelles de randonnée

Ainsi, pour bien choisir vos jumelles de randonnée, posez-vous ces questions :

  • Pourquoi j’utilise des jumelles en randonnée ? Pour une simple observation de la nature de manière ponctuelle ou pour des besoins plus spécifiques comme l’ornithologie, par exemple, les critères de qualité ou le grossissement seront plus ou moins importants.
  • Quel est mon temps d’utilisation ? Plus vous les utilisez longtemps, plus le confort d’utilisation sera un critère de choix important. Tout comme la qualité.
  • Dans quel contexte vais-je utiliser ma paire de jumelles ? Dans un environnement humide, de nuit ou en plein jour, vous allez choisir votre matériel en fonction de son étanchéité ou de sa luminosité.
  • Quelles sont mes contraintes ? Un sac à dos de randonnée trop chargé implique d’être vigilant quant au poids de votre matériel. Pour les porteurs de lunettes, vous aurez besoin d’un modèle pratique et confortable avec les options adaptées. Sans oublier aussi votre budget qui bien entendu est un critère essentiel.

Une fois que vous avez répondu à ces questions d’ordre pratique, regardons avec attention les différents critères techniques pour choisir le matériel adapté à votre sortie randonnée.

Les critères techniques pour choisir ses jumelles de randonnée

Le grossissement et le diamètres de l’objectif

A chaque paire de jumelles, on attribue deux nombres : 10×25, 10×50, 30×50… Ces chiffres correspondent au grossissement et au diamètre de l’objectif.

Un grossissement de 10 indique que ce que vous voyez à travers vos jumelles de randonnée est dix fois plus près. Ainsi, plus le grossissement est grand et plus vous pourrez observer de loin. Cependant des jumelles avec un fort grossissement n’est pas forcément la meilleure solution. Plus il est grand, moins votre champ de vision est large. De plus, votre matériel sera dans ce cas plus sensible aux tremblements.

Le deuxième nombre correspond au diamètre de l’objectif. Sa taille aura une incidence sur son poids et sa luminosité. Plus le diamètre est grand, plus la lumière entrera dans l’objectif. C’est donc la configuration idéale pour une utilisation nocturne. Cependant, plus le diamètre est grand, plus vos jumelles de randonnée seront lourdes et encombrantes.

La pupille de sortie

Celle-ci se calcule en divisant le diamètre de l’objectif par le grossissement. Vous obtenez alors le diamètre de la lentille à travers laquelle vous regardez dans vos jumelles. Pour une paire de 10×25 vous aurez donc une pupille de sortie de 2,5 mm. Cette taille doit être inférieure à la pupille de vos yeux qui varie de 2 à 7 mm selon la lumière et l’âge.

La luminosité

Si vous utilisez des jumelles de jour ou de nuit, vous allez vous intéresser à l’un de ces deux indices :

  • L’indice de luminosité : il correspond à la quantité de lumière que vos jumelles de randonnées restituent de jour.
  • L’indice crépusculaire : c’est la quantité de lumière restituée par faible luminosité ou de nuit

Plus ces indices sont élevés, plus la luminosité de vos jumelles est importante.

Le champ de vision

Le champ de vision correspond à l’étendue de terrain que vous pouvez observer à 1000m. Avec un champ de vision large, vous pourrez observer une surface plus importante. C’est l’idéal pour l’observation de sujets en mouvement tandis que pour des sujets fixes, un champ plus restreint sera plus adapté. Un grossissement élevé donne lieu à un champ de vision moins important.

Le prisme porro ou le prisme en toit

Il existe deux types de construction : les jumelles Porro et les jumelles en toit.

  • Le prisme Porro : il est caractérisé par un écartement important des objectifs. C’est un matériel qui se veut solide, lumineux avec une image de bonne qualité
  • Le prisme en toit : c’est une construction plus récente et plus compacte avec une amélioration de la résistance et de l’étanchéité. Le poids est également moins important pour ce type de construction.

Le poids

Portée autour du cou ou dans votre sac à dos, votre paire de jumelles peut vite devenir encombrante si elle est lourde. Soyez donc vigilant quant à ce critère qui sera déterminant par rapport au confort d’utilisation. Le poids dépend principalement du diamètre de l’objectif.

A savoir : des jumelles considérées comme légères n’excèdent pas un poids de 350g.

L’étanchéité

Une randonnée en pleine nature n’exclut pas un contact avec de l’eau : pluie, neige, rivière… Quelques précautions doivent donc être prises en pensant notamment à l’étanchéité de votre matériel. Dans des conditions extrêmes d’humidité, vous devez donc choisir une paire de jumelles de randonnée parfaitement étanches. C’est le cas notamment des jumelles en toit.

Pour les porteurs de lunettes

Il est difficile de regarder dans des jumelles avec des lunettes car vos yeux ne seront pas à la bonne distance de la lentille puisque vos verres y feront obstacle. Dans ce cas, vous devez donc opter pour une paire avec des œilletons rétractables qui vous permettra de vous placer correctement. Cette option est donc à garder en tête lors de votre achat.

Avec tous ces critères en tête, vous avez à présent tout ce qu’il faut pour acheter la paire de jumelles idéale pour partir en randonnée !

Nos jumelles de randonnée